Tribunal populaire sur l’exploitation sexuelle commerciale

Du 18 au 20 mars 2011, la CLES organisait un Tribunal populaire sur l’exploitation sexuelle commerciale un première au Québec et possiblement au monde ! L’événement, qui se tenait à Montréal, a fait une large place aux témoignages de femmes ayant un vécu en lien avec la prostitution.

Pourquoi un Tribunal populaire?

Qu’il s’agisse de grands événements de la mobilisation mondiale ou de manifestations citoyennes locales, les tribunaux populaires s’inscrivent dans une riche histoire des luttes sociales qui prend sa source dans les années soixante. Ainsi, Montréal a accueilli un Tribunal populaire contre le viol en 1979, une initiative du Regroupement des femmes québécoises qui a marqué les consciences féministes de l’époque. Le Sommet des Amériques (2001) et le Forum Social de Québec/Chaudière Appalaches (2004) ont également tenu des tribunaux citoyens attirant des centaines de participantEs grâce à leur formule participative.

Le Tribunal populaire sur l’exploitation sexuelle organisé par la CLES prenait quant à lui place 35 ans après le premier Tribunal international sur les crimes contre les femmes. Organisé par des militantes féministes en mars 1976, ce tribunal populaire s’est tenu à Bruxelles en réaction à la première Conférence mondiale des Nations Unies sur le statut des femmes. Plus de 2000 femmes provenant d’une quarantaine de nations ont participé au Tribunal de Bruxelles que Simone de Beauvoir a salué comme « le point de départ d’une décolonisation radicale des femmes ». Ce Tribunal a marqué le début du mouvement international actuel en matière de lutte contre la violence envers les femmes et le Tribunal populaire sur l’exploitation sexuelle commerciale de la CLES s’est inscrit dans la lignée de cette démarche.

Déroulement du Tribunal

Le Tribunal, qui s’est déroulé sur trois jours, a réuni environ 200 personnes. Sous le regard attentif d’un jury composé de personnes œuvrant dans différents secteurs de la société civile, le Tribunal a accueilli les témoignages de femmes originaires de différentes provinces canadiennes, incluant des femmes autochtones, dont plusieurs avaient un vécu en lien avec l’exploitation sexuelle.  Le Tribunal a également pu compter sur la présence d’invitées du milieu institutionnel ou du monde militant, œuvrant à l’échelle nationale ou internationale dans des organisations aussi diverses que le Conseil consultatif sur la condition de la femme du Nouveau-Brunswick, EVE (formerly Exploited Voices now Educating), Aboriginal Women’s Action Network, Vancouver Rape Relief and Women’s Shelter, le Projet Transnational Dublin et Women Against Violence in Pornography and Media. Des alliées de longue date telles que le MCVI, la CSN et le RQCALACS étaient également présentes.

Les témoignages devant le Tribunal ont été entrecoupés de sketch, slam, visionnement du documentaire d’Ève Lamont L’imposture, la prostitution mise à nu, dévoilement du Manifeste des survivantes et d’ateliers en petits groupes sur des sujets aussi variés que Racisme et exploitation sexuelle : une longue histoire, Mauvais pour les femmes, mauvais pour les lesbiennes ! ou encore Jeunes et exploitation sexuelle commerciale.  La fin de semaine fut clôturée par les délibérations et le verdict du jury condamnant l’industrie du sexe.

 

Concours de logo

Un concours pour trouver un logo au Tribuanl a pris place en amont de l’évènement, avec pour résultats des outils et du matériel à l’effigie du dessin gagnant d’Annick Dockstader.

t-shirt CLES_affiche

Pour aller plus loin

Lire le communiqué d’invitation au Tribunal populaire sur l’exploitation sexuelle commerciale

Lire le communiqué post-tribunal « Les participantes au Tribunal populaire se prononcent massivement contre l’industrie du sexe »

Lire le Manifeste des survivantes pour un monde sans prostitution

Lire l’allocution de Lee Lakeman au Tribunal populaire sur l’exploitation sexuelle commerciale

Visionner le slam « J’ai pas choisi » de Marie Drouin au Tribunal populaire sur l’exploitation sexuelle

Le Tribunal  en photos