Un trop Grand Prix pour les femmes et les filles

Le Grand Prix de Montréal est un moment fort du recrutement, de la traite, de l’exploitation sexuelle et de leur banalisation. Cette année encore, la CLES organise plusieurs actions pour dénoncer l’exploitation sexuelle liée à la présentation du Grand Prix de Formule 1 à Montréal. À quelques jours de cet événement, un recrutement intensif de jeunes femmes intensif s’opère question de «répondre à la demande» des hommes qui participent à cette sordide grand-messe. Depuis longtemps, les Grand Prix sont reconnus comme ravageurs en matière de traite humaine. La campagne vise à lutter contre la banalisation de l’exploitation sexuelle. Suivez-nous sur facebook! Impliquez-vous : info@lacles.org

 Téléchargez notre affiche ici.

Changez votre photo de profil facebook pour appuyer notre campagne en cliquant ici