Warning: explode() expects parameter 2 to be string, object given in /home/lacleso/public_html/wp/wp-content/themes/lacles/category.php on line 26

La Concertation des luttes contre l’exploitation sexuelle est une coalition d’organismes et de personnes critiques de l’industrie du sexe. La CLES travaille à mettre en place des alternatives communautaires, juridiques et sociales pour la construction d’un monde sans prostitution, fondé sur des principes d’égalité entre les femmes et entre les femmes et les hommes. Une partie de ses activités vise à offrir du soutien et des ressources aux filles et femmes ayant un vécu en lien avec la prostitution, dans une perspective féministe et abolitionniste.

Responsabilités du poste :

L’intervenante est responsable de :

  • Participer, en collaboration avec les intervenantes et les paires aidantes, à la mise en œuvre des services pour soutenir les femmes souhaitant sortir de la prostitution et provenant de l’ensemble des communautés;
  • Participer à offrir des services de soutien, l’info-référence, et l’accompagnement juridique ou social, selon les besoins identifiés par les femmes ayant un vécu en lien avec la prostitution et l’industrie du sexe;
  • Participer à la planification, à l’animation et aux suivis des rencontres collectives avec les femmes;
  • Effectuer des interventions d’aide et d’information sur le terrain, lorsque nécessaire;
  • Participer au développement et au maintien des contacts avec les femmes de diverses communautés minoritaires et les organismes qui offrent divers services aux personnes en situation de prostitution, pour pouvoir offrir les ressources de la CLES, et établir des activités conjointes;
  • Participer aux activités de planification avec l’équipe et les comités concernés
  • Autres tâches jugées pertinentes au poste

Compétences et expériences requises :

  • Adhésion à une position abolitionniste féministe sur la prostitution et l’industrie du sexe;
  • Connaissance de l’industrie du sexe et des luttes contre l’exploitation sexuelle et la prostitution, et plus particulièrement de la CLES;
  • Bonne connaissance des conséquences de l’exploitation sexuelle sur les femmes (santé physique et mentale);
  • Expérience en intervention dans les milieux féministes, et de travail avec des femmes des groupes minoritaires et marginalisés;
  • Expériences de relations avec divers partenaires communautaires, institutionnels et gouvernementaux;
  • Très bonnes aptitudes relationnelles et capacité à s’intégrer dans une équipe ;
  • Bonne connaissance du français et de l’anglais requise; la connaissance d’autres langues est un atout.

La CLES souscrit aux principes d’accès à l’égalité en emploi. À compétences équivalentes, la candidature d’une femme ayant un vécu en lien avec l’exploitation sexuelle ou appartenant à un groupe minoritaire et discriminé sera privilégiée.

Poste à temps plein à durée déterminée (avec possibilité de prolongation): 28h /semaine, ponctuellement de soir et fin de semaine

Rémunération : 30,25$/h

Lieu de travail principal : Montréal (déplacements occasionnels en périphérie)

Entrée en emploi : fin avril, début mai 2018 pour un contrat de 6 mois avec possibilité de prolongation

Faites parvenir votre CV et une lettre de présentation avant 17h le 18 avril 2018 à emploi.cles@gmail.com

Veuillez noter que seules les candidates retenues seront contactées.

Pour information sur notre groupe : www.lacles.org

Montréal, le 9 mars 2018 – Dans le contexte où la série Fugueuse suscite beaucoup d’émotions parmi ses téléspectateurs, les membres de la Coalition québécoise contre la traite des personnes (CQCTP) souhaitent rappeler que de nombreuses ressources existent au Québec afin de prévenir et contrer l’exploitation sexuelle des femmes et des filles.

Depuis janvier, un million et demi de personnes suivent la série Fugueuse. Les situations présentées dans cette fiction suscitent beaucoup de curiosité et de peur au sujet de l’exploitation sexuelle de jeunes femmes par des proxénètes. Il est intéressant qu’une telle émission populaire engendre des discussions dans les familles et les écoles et permettent enfin d’aborder de telles problématiques, généralement taboues. Il est important que l’opinion publique se saisisse de ces questions pour demander clairement et fortement des réponses politiques et financières durables qui soient à la hauteur des besoins. En effet, plusieurs organismes, depuis le début de la série, font face à une augmentation importante de demandes d’aide.

Lire la suite…

Communiqué: L’expérience des femmes victimes de violence dans le système de justice pénale, un parcours difficile

Montréal, le 6 mars 2018 — Le rapport Femmes victimes de violence et système de justice pénale : expériences, obstacles et pistes de solution rendu public aujourd’hui est le fruit d’une recherche financée en 2016 par le Fonds d’aide aux victimes d’actes criminels dans le cadre du Programme de subvention pour favoriser la recherche, l’information, la sensibilisation et la formation en matière d’aide aux victimes d’actes criminels.

Lire la suite…