Groupes abolos

Cet organisme est basé à Glasgow, en Écosse, au Royaume-Uni. Il a été mis sur pied en 1983 pour sensibiliser la population aux causes et aux conséquences de la violence des hommes envers les femmes, ainsi que pour soutenir des services pour les femmes affectées par cette violence. Le Women’s Support Project s’intéresse à plusieurs thématiques liées à la violence masculine envers les femmes: violence sexuelle, inceste, abus sexuel, mères d’enfants abusés, violence domestique, prostitution et d’autres formes d’exploitation sexuelle commerciale. L’organisme a développé des stratégies d’éducation populaire et de lobbying.

Concernant la prostitution, l’organisme est très impliqué dans un projet appelé «The Route Out of Prostitution», en partenariat avec les services de santé, la ville de Glasgow et la police. Ce projet comprend de la prévention, de l’intervention, de l’implication au niveau de la communauté et des analyses des différentes législations existantes concernant la prostitution.

Lire la suite…

La fondatrice de SAGE, Norma Hotaling, a vécu une dépendance à l’héroïne de vingt ans et s’est prostituée pendant huit ans. En 1989, elle décide volontairement de séjourner en prison, pour être loin des dealers et des proxénètes. Après s’être sortie de la prostitution et de sa dépendance à la drogue, elle entame des études à l’Université de San Francisco et décroche un diplôme en éducation à la santé. En 1992, avec trois autres survivantes de la prostitution, elle fonde SAGE, organisme qui a pour but principal d’aider les personnes prostituées à sortir de la prostitution et de leur offrir un soutien médical, juridique, psychologique, etc.

Le personnel de SAGE est constitué principalement d’ex-prostituées et est orienté vers le soutien par les paires. SAGE fait également un travail de sensibilisation aux problèmes causés par la prostitution, notamment par un programme visant à éduquer les clients de la prostitution (John’s School). SAGE a également développé un programme dédié au trafic sexuel appelé le STOP (SAGE Trafficking Opposition Project). Grâce à la force de conviction de la fondatrice (Norma Hotaling), la ville de San Francisco s’est dotée d’un système permettant d’aider celles qui sont les plus cruellement touchées par le milieu prostitutionnel. SAGE offre par ailleurs des programmes visant à aider les femmes prostituées incarcérées et celles qui sont relâchées. SAGE offre une aide pour inciter ces femmes à ne pas retomber dans la prostitution après la période d’incarcération. SAGE emploie plus de 30 personnes, incluant des paires (ex-prostituées) et des ‘‘spécialistes’’ (au niveau des soins de santé, de la psychologie, etc.).

Lire la suite…

Cet organisme, basé à Edmonton, a été mis sur pied en 1996. Il s’agit au départ d’une initiative proposée par la police d’Edmonton. PAAFE travaille avec des partenaires communautaires divers qui considèrent la prostitution comme un problème social important, d’abord pour les personnes qui en font l’expérience, mais également pour l’ensemble de la communauté: résidants, parents, enfants, etc. L’organisme vise une société sans prostitution et des mesures sociales concrètes pour aider les personnes à en sortir.

Lire la suite…