Communiqué : Vers un nombre record d’arrestations de proxénètes

Communiqué de presse

pour diffusion immédiate

 

Vers un record d’arrestations de présumés proxénètes : et les clients?

Montréal, le jeudi 27 juillet – La Concertation des luttes contre l’exploitation sexuelle (CLES)  salue la hausse d’arrestations de présumés proxénètes, rapportée par le Journal de Montréal du 27 juillet 2017,  mais rappelle que les corps policiers doivent mettre autant d’efforts dans l’arrestation des clients.  Tant qu’il y aura des clients, des proxénètes, et toute une industrie derrière eux, voudront tirer profit de ce lucratif commerce.

Les femmes qui fréquentent la CLES le disent : les clients veulent des femmes de plus en plus jeunes, amenant les proxénètes et les recruteurs à s’activer pour répondre à cette demande. Les fugueuses sont constamment dans la mire des proxénètes, mais aussi toutes les femmes, vulnérables ou non. Avec la banalisation actuelle de l’industrie du sexe à Montréal et ses centaines de lieux répertoriés, les proxénètes et les recruteurs ont le beau jeu pour promettre une vie glamour.

Et un problème majeur demeure : le fardeau de la preuve doit être renversé. Ce sont les présumés proxénètes qui devraient avoir à prouver qu’ils n’en sont pas. Les victimes sont peu nombreuses à vouloir dénoncer et on les comprend : les proxénètes les ont menacées et elles en ont peur. L’idée de se retrouver côte à côte dans une salle de tribunal les empêche de dénoncer. En plus, de nombreux proxénètes maintiennent les femmes dans une situation de dépendance financière : si elles dénoncent, elles n’ont plus de quoi vivre!

Il est grand temps de faciliter la dénonciation, d’offrir une sécurité et un toit aux femmes et de réinvestir l’argent du crime dans les organismes qui aident les femmes. La sortie de la prostitution est un parcours ardu, rempli d’obstacles et de préjugés. La CLES souhaite que l’argent gagné sur le dos des femmes revienne aux femmes et que les clients, à la source du problème, soient aussi inquiétés.

-30-

 Contact médias

Martine B. Côté

martine.b.cote@lacles.org

Téléphone : 514-750-4535