Prisonnière de la prostitution

Comme nous étions fatiguées, il a commencé à nous droguer. Cela résolvait le problème de la faim car la drogue agit parfois comme un coupe-faim, mais aussi, cela permettait de doubler nos performances. Ainsi droguées, nous travaillions comme des robots.

Lire ce témoignage