Communiqué: De la porno à CKAC? Tout ce qu’il faut pour faire oublier qu’on est en 2010

Montréal, le 1er juin 2010 – La Coalition nationale contre les publicités sexistes (CNCPS) demande à CKAC, à l’ensemble du réseau Corus ainsi qu’à Cogeco, nouveau propriétaire de Corus, de cesser immédiatement le genre de promotion qu’on retrouve ce matin en page 3 du cahier des sports du quotidien La Presse. La CNCPS réitère aussi sa demande au gouvernement du Québec de légiférer en matière de pratiques publicitaires.

« Sport ou porno ? On est en droit de se poser la question lorsqu’on regarde la publicité publiée ce matin par CKAC », s’indigne Chantal Locat, présidente de la Coalition. « Cette publicité utilise le corps d’une femme, la sexualité et les allusions à la sexualité pour faire la promotion d’émissions sur le sport. Je ne croyais pas qu’une entreprise comme CKAC pouvait encore de nos jours faire de telles associations sexistes, méprisantes et totalement inutiles ».

La publicité publiée ce matin montre, de dos et sans qu’on voit sa tête, une jeune joueuse de tennis qui relève sa robe à hauteur des hanches. Ce traitement photographique sexiste est suivi de la phrase On a tout ce qu’il faut pour vous faire oublier le hockey.

« Quel modèle cette publicité propose-t-elle à nos jeunes, filles et garçons, dans le monde du sport ? Quel impact a cette publicité dans la construction de l’identité des jeunes sportifs ? Les dirigeants de CKAC, de Corus et de Cogeco, ainsi que les « créateurs » de cette publicité devraient se poser ces questions avant de publier de telles atteintes à l’intégrité des femmes. »

Profil de la Coalition nationale contre les publicités sexistes

Fondée en octobre 2008, la Coalition est formée de plus de 160 membres à titre associatif et 100 à titre individuel. Son but est d’éliminer les publicités sexistes en les dénonçant et en exigeant leur retrait.

– 30 –

Source : Coalition nationale contre les publicités sexistes (CNCPS)