Archives par étiquette : crime contre la personne

La prostitution, un crime contre la personne

Par Éliane Legault-Roy, responsable des communications pour la Concertation des luttes contre l’exploitation sexuelle et Me Janine Benedet, avocate et professeure de droit à l’Université de Colombie-Britannique.

Ce texte est paru dans Le Devoir du samedi  décembre 2014

La Presse canadienne titrait samedi que « plus de 60 groupes s’opposent à la nouvelle loi » sur la prostitution et demandent sa non-application par les provinces ainsi que la légalisation de la prostitution. Alors que les médias relaient la nouvelle, il importe de rappeler quelques faits.

 

Le poids du nombre ?

De très nombreux groupes appuient la criminalisation de l’achat des services sexuels et du proxénétisme contenue dans la nouvelle loi. C’est le cas de la Concertation des luttes contre l’exploitation sexuelle (CLES) et des quelques 50 groupes qui en sont membres, dont plusieurs centres d’aide et de lutte aux agressions à caractère sexuels (CALACS) et maisons d’hébergement, tous bien au fait de l’impact de la prostitution sur la vie des femmes.

Des groupes de survivantes de la prostitution, dont Sextrade 101, Formerly Exploited Voices Now Educating (EVE) et le Collectif d’aide aux femmes exploitées sexuellement (CAFES) ont salué l’adoption de la loi alors que des groupes de femmes d’origines diverses ont souligné l’importance de lutter contre l’offre et la demande pour des pratiques racistes qui ciblent certaines communautés. La représentation des femmes asiatiques dans les publicités ‘adultes’ et la pornographie propage des stéréotypes et conditionne les hommes à demander que nous soyons ‘délicates’, des ‘geishas’ ou ‘poupées chinoises’, explique Sarah Mah de l’Asian Women Coalition Ending Prostitution.Quant à l’Association des femmes autochtones du Canada elle estime que la prostitution exploite et accroit l’inégalité des femmes autochtones en raison de leur genre et de leur race.

Continuer la lecture