Archives par étiquette : exploitation sexuelle

S’outiller pour mieux comprendre

Guide destiné aux proches des victimes d’exploitation sexuelle

La CLES offre du soutien aux proches des victimes d’exploitation sexuelle depuis maintenant quelques années. Au fil des rencontre de groupe de soutien avec les proches, la nécessité de produire un outil spécifique, s’adressant tant aux proches qu’aux intervenantEs a émergé. C’est ainsi qu’est né le guide “S’outiller pour mieux comprendre”.

Disponible en téléchargement ci-bas, il est également disponible en version papier, sur demande.

S’outiller pour mieux comprendre

Guide d’information destiné aux proches des victimes d’exploitation sexuelle

Un trop Grand Prix pour les femmes et les filles

Alerte à la prostitution juvénile

«Un trop Grand Prix pour les femmes et les filles», campagne de sensibilisation ciblant l'exploitation sexuelle lors d’événements sportifs. Entrevue avec Martine Côté de la CLES – Concertation des luttes contre l'exploitation sexuelle.

Posted by RDI Matin on Wednesday, May 31, 2017

 

Communiqué: La CLES souligne – enfin! – la sortie de la Stratégie gouvernementale en matière de violence sexuelle

Montréal, le vendredi 28 octobre 2016 – Après des mois et des années d’attente, la Concertation des luttes contre l’exploitation sexuelle (CLES) est heureuse de souligner la sortie de la Stratégie gouvernementale en matière de violence sexuelle. La CLES se réjouit en effet de la sortie de la première stratégie gouvernementale qui vise expressément la lutte contre l’exploitation sexuelle.

Cette nouvelle stratégie reconnait l’importance du travail réalisé par les groupes féministes qui luttent depuis si longtemps contre la violence des hommes envers les femmes. Elle reconnait plus particulièrement le travail de la CLES, en affirmant, à la mesure 54, son appui aux Espaces VIES, lieu de veille stratégique et de concertation sur les questions de la prévention de l’exploitation sexuelle et l’accompagnement à la sortie de la prostitution mis sur pied par la CLES et lancé le 6 octobre dernier.

La CLES se réjouit également des mesures qui promettent – enfin – d’appliquer la Loi sur la protection des collectivités et des personnes victimes d’exploitation. Cette loi, adoptée en décembre 2014 mais encore peu ou prou appliquée au Québec, est un outil incontournable de la lutte contre l’exploitation sexuelle car elle criminalise ceux par et pour qui elle existe, c’est à dire ceux qui achètent des actes sexuels et ceux qui les vendent ou en font la promotion, les proxénètes.

La stratégie reconnait – à l’instar du droit canadien et des politiques provinciales en matière d’égalité – que l’exploitation sexuelle sous toutes ses formes (pornographie et prostitution) est une atteinte au droit à l’égalité des femmes. À ce titre, elle vient renforcer l’urgence d’appliquer la loi canadienne, mais aussi d’investir dans la prévention de l’entrée dans la prostitution et l’accompagnement des femmes dans leur sortie de la prostitution. La marchandisation du corps et de la sexualité des femmes est au cœur d’une culture du viol dénoncée fortement depuis quelques mois. Il s’agit là d’une atteinte à l’intégrité et à l’égalité de toutes les femmes.

Nous déplorons cependant le manque de mesures claires pour offrir des moyens concrets de soutien financier (la pauvreté étant au cœur de ce qui amène et maintient les femmes dans la prostitution), de programmes de pré employabilité et de retour aux études. Finalement, si les 26 nouveaux millions annoncés par le Gouvernement du Québec sont une bonne nouvelle pour les femmes et les filles victimes de violence sexuelle, il apparait important de rappeler que, malgré la reconnaissance du travail crucial accompli par la CLES, le Gouvernement du Québec refuse encore et toujours de soutenir la mission de l’organisme en lui accordant un soutien financier récurrent.

– 30 –

Pour plus d’information:

Éliane Legault-Roy
Responsable des communications
CLES: 514-750-4535
Cell. médias: 514-692-4762
eliane.legault-roy@lacles.org

L’accès à la justice pour les femmes ayant un vécu en lien avec la prostitution

L’exploitation sexuelle a des conséquences indéniables sur les femmes et les enfants, qu’on pense aux préjudices physiques, émotionnels et systémiques. Mais qu’en est-il de l’accès à la justice pour les femmes qui ont un vécu en lien avec la prostitution? Bon nombre de ces femmes ont eu des démêlés avec la justice lorsqu’elles étaient dans le milieu de la prostitution et une fois sorties, il arrive trop souvent qu’elles doivent encore se battre, cette fois pour obtenir justice… Il n’est donc pas étonnant, que leur rapport à la justice soit quelque peu mitigé.

Pour mieux comprendre les enjeux entourant l’accès des femmes à la justice, la CLES a organisé en juin 2016 un panel composé de femmes qui, à différents niveaux, ont dû composer avec le système judiciaire. Les interventions des trois panélistes, Rose Sullivan, Chantal Wabanonik et Rachel Chagnon ont été filmées. Écoutez les ici!

Continuer la lecture

Communiqué: les femmes et les filles victimes de violences sexuelles attendent toujours

Montréal le 22 juin 2016 – Trois ans et trois consultations depuis que le 2ème plan d’action gouvernemental en matière d’agressions sexuelles 2008-2013 est échu. Plus de trois ans également que le gouvernement promet un plan d’action en matière d’exploitation sexuelle. Le Regroupement québécois des CALACS et les groupes travaillant auprès des femmes présentant les plus hauts taux de victimisation en matière de violence sexuelle déplorent la lenteur administrative qui laisse planer le doute sur l’importance qu’accorde réellement le gouvernement à ce fléau social d’envergure.

Continuer la lecture

Communiqué: La prévention de l’exploitation sexuelle, un projet plus ambitieux, mais réalisable

Montréal, le mercredi 17 février 2016 – À la lumière des récents évènements et suite au dévoilement par le ministre Coiteux d’un programme de « Prévention Jeunesse » visant à lutter contre le recrutement et l’exploitation sexuelle des jeunes filles dans la prostitution, la Concertation des luttes contre l’exploitation sexuelle (CLES), la Maison d’Haïti, la Maison Kekpart et le Y des femmes de Montréal prennent acte de l’initiative du gouvernement, mais la jugent insuffisante. Les quatre organismes, bénéficient entre autres du soutien financier de la Fondation canadienne des femmes, mais ce n’est pas assez.

Les quatre organismes, qui œuvrent pour différents projets visant à prévenir l’exploitation sexuelle des jeunes filles, se disent préoccupés par la banalisation des différentes formes d’exploitation sexuelle incluant la pornographie et la prostitution sous toutes ses formes. Le programme actuel du gouvernement manque de vision et évacue la notion d’égalité entre les femmes et les hommes, qui doivent pourtant être au cœur de tout programme d’intervention.

Continuer la lecture

Communiqué : Prostitution: les gouvernements ont les moyens d’agir

Montréal, lundi le 8 février 2016 – Les dernières semaines ont été marquées par la disparition de jeunes filles, recrutées dans la prostitution. La Concertation des luttes contre l’exploitation sexuelle (CLES) qui travaille au quotidien avec des femmes qui sont ou ont été dans l’industrie du sexe souhaite envoyer le message suivant aux médias et au public : il existe des causes sociétales expliquant le recrutement de mineures dans la prostitution et les gouvernements ont les moyens de s’attaquer à ces causes.

On a beaucoup parlé, ces derniers jours, de gangs de rue, de jeunes rebelles et de Centres jeunesse. On a également abordé la question de la banalisation de la prostitution voire de sa « glamourisation ». Mais on semble avoir oublié un élément fort important : les clients de la prostitution. C’est en effet la demande des clients pour des filles toujours plus jeunes qui fait en sorte que celles-ci deviennent des proies de choix pour les recruteurs. « C’est l’industrie du sexe qui crée la demande qui elle, conditionne le recrutement. Il faut s’attaquer à cette industrie et à sa banalisation. Il faut contrer le discours qui travestit cette forme de violence envers les femmes en un ‘travail choisi’ et propage l’idée que les hommes ont le droit d’acheter l’accès au corps des femmes et des filles » explique Diane Matte, organisatrice communautaire à la CLES.

Continuer la lecture

Communiqué : La complaisance des médias envers l’industrie du sexe doit cesser

Montréal, le mardi 26 janvier 2016 – La Concertation des luttes contre l’exploitation sexuelle (CLES) a été choquée d’apprendre, le 23 janvier dernier, l’existence de l’émission Escortes diffusée sur les ondes de Z télé par l’entremise d’une entrevue non moins choquante sur les ondes de Radio-Canada Première.

En effet, samedi dernier, Joël LeBigot recevait à son émission Valérie Blais, comédienne et animatrice de la série de docu-portraits Escortes. Au cours de l’entrevue, M. Le Bigot s’est montré méprisant envers les organisations de survivantes et de féministes critiques de la prostitution et a cherché à maintes reprises à justifier l’existence de la prostitution.

Continuer la lecture

Soirée publique “Sortir de la prostitution : enjeux et défis”

Un an après le succès de la soirée publique Abolir la prostitution: un choix de société et près d’un an après l’entrée en vigueur de Loi sur la protection des collectivités et des personnes victimes d’exploitation la CLES organisait, en octobre 2015, une deuxième soirée publique, cette fois sous le thème de la sortie de la prostitution.

C’est ainsi que le 5 octobre 2015, se sont réuniEs à la Bibliothèque nationale des invitéEs de marque en provenance de l’Irlande, de la France, de la Suède et du Québec afin de partager leur expertise sous le thème Sortir de la prostitution : enjeux et défis.

L’évènement a connu un succès retentissant. En effet, plus de 225 personnes se sont déplacées pour entendre Rachel Moran, survivante, auteure du livre Paid for : My journey through prostitution et fondatrice du groupe de survivantes SPACE International, la docteure Ingeborg Kraus, spécialiste du trauma et auteure de l’appel Traumathérapeutes contre la prostitution, Simon Haagstrom lieutenant détective à la section sur la prostitution et la traite humaine de la police de Stockholm ainsi que Geneviève Duché, présidente de l’association française l’Amicale du Nid.

Continuer la lecture

Portrait de l’industrie du sexe et des besoins des femmes ayant un vécu en lien avec la prostitution

Le Portrait de l’industrie du sexe est une réédition et une bonification du portrait déjà réalisé par la CLES en 2011. Cette fois, non seulement le grand Montréal mais aussi les villes de Chicoutimi, Gatineau, Sherbrooke et Val d’Or ont été étudiées afin d’en savoir davantage sur les lieux de l’industrie du sexe au Québec et de dresser un portrait de cette industrie qui fleurit au détriment des femmes.

Le rapport de recherche du Portrait de l’industrie du sexe est en vente à la CLES au coût de 15$

 

Afin de Connaitre les besoins des femmes qui ont un vécu dans l’industrie du sexe pour mieux baliser les services, les chercheures et enquêtrices de la CLES ont rencontré 109 femmes, de partout au Québec, étant dans l’industrie du sexe ou l’ayant été. Le résultat est un portrait éclairant d’une population trop méconnue qui aidera à réaliser un modèle de service spécifique aux femmes ayant un vécu en lien avec la prostitution.

Le rapport de recherche Connaitre les besoins des femmes qui ont un vécu dans l’industrie du sexe pour mieux baliser les services est en vente à la CLES au coût de 25$