12 jours d’action 2021

DES VOIX QUI PORTENT

Deux activités virtuelles dans le cadre des 12 jours d’action
contre la violence faite aux femmes

Activité 1: 30 novembre de 12h00 à 13h30
Lancement de « L’enfer des passes : mon expérience de la prostitution »

Lancement virtuel au Québec de la version française du livre de Rachel Moran, femme survivante, écrivaine et fondatrice de SPACE International (un réseau de femmes ayant vécu la prostitution) publié chez Éditions Libre.

Le 30 novembre prochain, de 12h00 à 13h30, nous sommes heureuses de donner la parole à une femme survivante de la prostitution menant une lutte sans relâche afin de changer les mentalités et défendre le modèle égalité. Ce modèle permet de s’attaquer aux racines de l’existence de la prostitution et offre des alternatives aux femmes aux prises avec la prostitution. Une conversation à ne pas rater pour avoir les mots pour décrire cet enfer et pour mieux comprendre comment le système prostitutionnel réussit à banaliser cette forme de violence envers les femmes.

« Rachel Moran signe ici le meilleur ouvrage jamais écrit sur le monde de la prostitution. Dans L’Enfer des passes, le vécu poignant de l’autobiographie se mêle à une réflexion philosophique élaborée. Un témoignage éloquent, irréfutable et si captivant qu’il est impossible de s’en extraire. Sa prose bouleversante et lucide nous plonge, avec force détails, dans la réalité de la prostitution et rappelle tous les arguments avancés en faveur de ce système pour mieux les réfuter. »
—Catharine A. MacKinnon, professeure de droit, universités du Michigan et de Harvard

Pour vous inscrire, cliquez ici. De l’interprétation de l’anglais au français sera disponible lors de cet événement. Les places sont limitées.

Activité 2:  6 décembre de 12h00 à 13h30
The Last Girl First: L’impact de la prostitution sur les femmes et les filles les plus marginalisées

Une présentation de Héma Sibi, responsable du plaidoyer de CAP International et auteure d’une recherche sur les impacts de la prostitution sur les femmes et les filles les plus marginalisées dans différentes parties du monde.

Le concept de « Last Girl First » a été initialement développé par l’un des groupes membres de CAP International, l’association Apne Aap, en Inde, en référence à la philosophie de Gandhi qui recommandait de toujours penser à « la dernière personne » lorsqu’on prend une décision publique. Les « Last Girls » sont toutes ces femmes et ces filles oubliées, exploitées par le système prostitutionnel et victimes de toutes les disparités qu’il perpétue. Elles sont celles qui se trouvent à l’intersection de tous les systèmes de domination et de toutes les formes de discrimination tels que le racisme, le sexisme, la classe sociale, le capitalisme et l’impérialisme. Ces inégalités renforcent leur marginalisation et restreignent leur accès aux droits les plus élémentaires dont le droit à la dignité, à la nourriture, à l’eau, au logement, à la santé, à l’éducation.

En travaillant en étroite collaboration avec les personnes concernées et avec les membres sur le terrain de CAP International, Héma Sibi nous présentera le livre « Last Girl First » qui vise à identifier, rassembler et mobiliser ces femmes et ces filles issues des groupes les plus vulnérables surreprésentés dans la prostitution afin de faire entendre leur voix dans la lutte contre le système prostitutionnel.

Pour vous inscrire c’est ici. Les places sont limitées.