Table ronde virtuelle de la CLES pour le 5 octobre 2020

Ces dernières années, les survivantes de la prostitution tentent de se faire entendre partout à travers le monde. Pourquoi leur message est-il ignoré par les médias et par de nombreux militants et militantes de gauche ?

Le 5 octobre 2020 de midi à 13h00 en l’honneur de la journée internationale de non prostitution, la CLES tentera de trouver réponse notamment à cette question lors d’une table ronde virtuelle avec les survivantes Valérie Pelletier et Marie Drouin ainsi qu’avec Francine Sporenda, autrice du livre « Survivre à la prostitution: Les voix qu’on ne veut pas entendre ».

                                     Pour vous inscrire c’est ici


Présentation des panélistes de la table ronde virtuelle du 5 octobre 2020

   Valérie Pelletier                         Francine Sporenda                         Marie Drouin 

Valérie Pelletier est une survivante de l’exploitation sexuelle. Elle milite pour l’abolition de l’industrie du sexe, contribue des textes et chante aussi sous le nom d’artiste Legal Tender.

Francine Sporenda est franco-américaine, elle a un doctorat (histoire des idées) de l’université du Maryland, et a enseigné comme maître de conférences à l’école de sciences politiques de l’université Johns Hopkins; elle a été membre du bureau des Chiennes de garde et est responsable du site “Révolution féministe”.

Marie Drouin a été dans la prostitution durant 15 ans, tout en essayant de compléter des études en travail social dans le but d’aider d’autres jeunes comme elle. Ça l’a conduite à travailler dans un CALACS puis à la Concertation des luttes contre l’exploitation sexuelle.

Animatrice de la table ronde

           Jennie-Laure Sully

 

 

 

 

 

 

Jennie-Laure Sully est organisatrice communautaire à la CLES depuis 3 ans.