Déclaration

Nous, citoyennes et citoyens du monde, engagées pour un monde d’égalité, de justice, de liberté, de paix et de solidarité,

  • Croyons qu’un autre monde est possible : un monde libéré de la prostitution et de toutes les autres formes d’exploitation sexuelle;
  • Considérons que l’exploitation sexuelle, fondée sur la marchandisation du corps et sur le contrôle de la sexualité des femmes par les hommes, se situe dans un continuum incluant la prostitution, la pornographie, le mariage forcé, le mariage par correspondance, l’esclavage sexuel, le trafic sexuel (interne et international) et les agressions sexuelles de toutes sortes;
  • Reconnaissons que la source de la prostitution est la demande créée par des hommes qui se donnent le droit d’acheter et d’exploiter sexuellement les femmes et les enfants;
  • Rappelons que la mondialisation du proxénétisme et du trafic sexuel, qui alimente l’industrie du sexe aux quatre coins du monde, touche 4 millions de personnes, surtout des femmes et des enfants, particulièrement des fillettes, issues des pays du Sud et d’Europe de l’Est (selon l’ONU);
  • Soutenons que la prostitution n’est pas un travail, encore moins une liberté ou un « droit » de disposer de son corps, mais qu’elle est une aliénation et un rapport de pouvoir, conséquences des inégalités sociales et du manque de choix dans la vie de toutes les femmes;
  • Affirmons que l’industrie du sexe est profondément sexiste et raciste, qu’elle est fondée sur les inégalités entre les femmes et les hommes, entre les ethnies, entre les pauvres et les riches et entre les pays du Sud et du Nord;
  • Dénonçons l’industrie du sexe qui exploite la misère et la vulnérabilité des personnes et des groupes sociaux les plus fragilisés dans le contexte global de la mondialisation, notamment dans des situations marquées par la guerre, les conflits, les crises économiques, sociales, politiques et environnementales;
  • Refusons la répression, la discrimination et la criminalisation des personnes prostituées;
  • Revendiquons que la lutte contre toutes les formes d’exploitation sexuelle fait partie intégrante du combat pour le respect des droits humains et pour l’égalité entre les sexes et entre les peuples;

Solidaires de toutes les personnes exploitées sexuellement, nous nous engageons à ce que la lutte contre la prostitution et toutes autres formes d’exploitation sexuelle soient au cœur de nos orientations et de nos actions citoyennes pour le respect des droits humains, pour l’égalité entre les sexes, et pour l’élimination de la violence.